You are here: home > Vetso

partir - paul andrianantenaina

Azo vakiana?

Partir, un mot grave qui sonne le glas
Six lettres qui fendent le cœur tel un coutelas
S’éloigner des siens, créer le vide et l’absence
En dépit du temps, des imprévus et des distances

Y en a qui partent pour le grand plaisir
D’explorer le monde sans  guère  se repentir
Seront prêts : bagages sur les ports et les quais
A quitter  en quête de butin à partager

Y en a qui s’éloignent avec un regret
Du bercail ombilical, le cœur gros, les yeux spoliés
De larmes qui coulent comme l’eau d’un précipice
Avant d’affronter l’inconnu, bravant les sacrifices

Y en a qui vont, y en a qui viennent
Nous disent « au revoir » quoiqu’il advienne
Y en a qui ne sont plus : comme un vide définitif
Ne seront jamais de retour, quelque soit le motif

Hevitra mandeha

mpiserasera (19/08/2009 19:23:43)

joli poeme Paul !Merci !....chapeau bas !! :-)
Partir un jour mais partir ou et comment !Des questions qui reviennent sans arrets aux grands tournants de notre vie !...

Hametraka hevitra

Midira aloha